Les exploits des RS en 1973 : La Targa Florio 1973

2ème partie : la Targa Florio 1973

2.     La Targa Florio après la deuxième guerre mondiale :

 

2.1   Généralités :

Les grandes marques et les meilleurs pilotes s'y intéressèrent, comprenant qu'ils pouvaient retirer beaucoup d'une victoire dans des conditions aussi difficiles. La course devint donc un rendez vous important.

A partir de 1951 et jusqu'à la fin, la Targa allait reprendre la formule qui lui avait valu son succès, à savoir une épreuve ouverte aux Sport et disputée sur plusieurs tours du circuit de 72 km déjà utilisé entre 1932 et 1936. A partir de 1953, année marquée par la création du Championnat du Monde des voitures de sport, la Targa Florio allait constituer pour les plus grandes firmes un rendez vous incontournable.

L'évolution des voitures et des moyennes, allait peu à peu rendre les circuits routiers de plus en plus inadaptés. Les dirigeants du sport automobile bannirent d'abord des circuits, à l'issue de la saison 1971, les Porsche 917 et autres Ferrari 512S et M de 4.5 à 5.0 L.

A partir de 1972, les 3L qui leur succèdent en haut de l'affiche courent encore mais l'endurance est de moins en moins à l'ordre du jour. Ces trois litres sont en vérité de véritables voitures de course conçues comme des Formule 1 limitées elles aussi à 3.0 L.

Les courses de 1000 km se généralisent et seront de plus en plus organisées dans les nouveaux stades automobiles qui vont peu à peu remplacer les anciens circuits naturels. Les stades automobiles de Vallelunga et de Dijon ont été utilisés pour la première fois en 1973 dans le cadre du championnat, rendant le contraste saisissant et l'inadaptation des anciens circuits criante. Le circuit de la Targa et ses 72 km, depuis longtemps déjà inadapté aux voitures modernes et aux vitesses atteintes, est impossible à mettre au nouvelles normes et c'est pourquoi il a été décidé par les dirigeants du sport automobile que 1973 serait la dernière année de son statut d'épreuve internationale.

La Targa survivra finalement en 1974 et 1975 avant de disparaitre à jamais. C'est la triste fin d'une légende qui annonce la fin à court terme, d'autres circuits mythiques définitivement jugés trop difficiles et surtout trop dangereux tels que Spa (hors les murs) et le Nürburgring (Nord Schleife).



Retour à la page précédente

Commentaires:

  1. Le document est détaillé, intéressant et l'auteur a fait des recherches approfondies.
    La Targa Florio illustre l'époque où les pilotes étaient des dieux et où l'automobile faisait rêver.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*