Le Rallye d'Alsace du 23 au 25 Septembre 2016

Sport et Tourisme en Alsace

 

Le rallye en Alsace s’est déroulé du 23 au 25 septembre. Les journées du rallye étaient organisées en trois phases :

  • le vendredi après midi a été consacré à la piste
  • le samedi à consisté suivre le tracé de la majeure partie des rallyes régionaux et nationaux courus en Alsace, ainsi que de certaines courses de côtes.
  • le dimanche était consacré à une balade plus touristique dans les Vosges .

Le point de départ se situait à Baccarat, au restaurant de la Renaissance, avec remise des plaques de rallye, des road-books et de quelques cadeaux bien appréciés par les participants.

A la suite du déjeuner, le Club avait organisé une visite privée du musée de la cristallerie de Baccarat, en présence d’un meilleur ouvrier de France qui était là pour répondre aux questions sur le métier de souffleur de verre et la fabrication des pièces en cristal. 

baccarat 2Musée de Baccarat : photo de Karu-GWada-savoy  

 Tout le monde se retrouvait pour une séance de roulage sur le circuit de Chennevières situé à quelques encablures de Baccarat. Quel plaisir de pouvoir rouler sans stress en fonction de ses capacités et celles de son auto, de son expérience, et de sa connaissance de la piste. Tout l'avantage d'un Club où les participants se connaissent, se respectent et respectent les règles.  

IMG_6240 site

  Les participants attendent le passage au sonomètre

20160923_162213 siteLes confortables installations du circuit de Chennevières

site sono 92 dbm : c'est bon 

Mais avant d'avoir accès à la piste les autos ont du passer l'épreuve du test du sonomètre (98 dbm) que toutes ont passé avec succès. La piste avaient été réservée exclusivement par le Club et certains ont limé le bitume sans arrêt pendant deux heures, alors que d’autres ne faisaient que quelques tours de ce circuit avec des enchainements rapides et des courbes lentes, avec un point d’orgue au virage « Porsche ».
D'autres se satisfaisaient de la contemplation au bar et du bar, un autre enfin cherchait en vain à comprendre les secrets d'un démarreur récalcitrant et faisaient quelques emplettes de batterie en fin de compte inutiles.
Il est à noter que deux 2.7 RS n'ont pas laissé leur part au chat, ainsi qu'un membre local venu de Mutzig.

20160923_170722 siteBagages à terre pour Alain. Le poids c'est le secret !  

DSC_0053 s  La 2 .7 RS de Pascal "respire" parfaitement 

DSC_0070 s

La 964 RS de Valentin à l'attaque 

DSC_0059 siteJérôme et sa splendide 964 RS Jaune Ferrari

Le deuxième jour commençait par un briefing pour l’ensemble des équipages, certains n’étant arrivés que la veille au soir ou le matin même à l'hôtel d'Obernai pour le départ. 23 voitures étaient présentes, dont une grande majorité de RS à air, et quelques « modernes ».

20160924_184737 site

Le parking de l'hôtel "Les Jardins d'Adalric" à Obernai n'avait jamais autant vu de RS

Lors de cette deuxième journée nous avons suivi 21 spéciales (courses de côte incluses), dont certaines étaient repérées sur le road book. Certaines furent le théâtre du championnat du monde des Rallyes. En particulier celle du col de la Charbonnière faisait partie du rallye Londres-Sydney. Nous avions avec nous un copilote (Michel Moog) qui a vécu la grande époque des rallyes en Alsace, et qui compte à son actif plus 90 compétitions.

Pour la matinée nous sommes allé cap au nord vers Dabo, puis  vers le sud en empruntant le col du Donon. Le tracé se déroulait sur un enchaînement de spéciales du rallye de France 2014 (Pays de Salm entre autre) et de course de côte, dont celle de Lettenbach, suivies d’un déjeuner au col de la Charbonnière, haut lieu de nombreux rallyes nationaux et internationaux.

DSC_0087 site

La 2.7 RS de François dans la spéciale du col de la Charbonnière précède une 993 S et une autre 2.7

Dire que nous nous y sommes amusés est peu dire. Les discussions allaient bon train lors des arrêts (rares disons le ...) et l'alignement des jouets laisse entendre de quoi étaient faits les jeux des garnements.

20160924_115916 marc site

Deux 991 GT3 RS entourent la 993 RS de Yann

Au départ d'Obernai nous sommes passés sans le savoir devant la tombe de Bob Wollek à Klingenthal (grand pilote souvent au volant de Porsche avec 30 participations aux 24 Heures du Mans à son actif ! dont 4 seconde place. Il disparait à Sebring (Floride) en 2001 lors d’une sortie à vélo). 

Après le déjeuner pris au col de la Charbonnière,nous sommes passés au col de Fouchy. Situé à 608 mètres d’altitude, ce col relie le Haut-Rhin (Rombach-le-Franc) par la D 48i au Bas-Rhin (Fouchy) par la D 155. Route étroite et technique, elle fut parcourue dès les années 60 par de nombreux rallyes (Lyon-Charbonnières, Lorraine, Vosges, Tulipes), qui fut le théâtre de la renommée course de côte (de Fouchy of course) et enfin, plus récemment dans les années 2000, accueillit diverses éditions du rallye Alsace-Vosges. Si cette épreuve vous intéresse vous trouverez de plus amples renseignements en cliquant ici et en allant voir

bas de fouchy 2 Le départ de la montée du col de Fouchy peu après l'église

img-3036151c0d

Vue plongeante du col de Fouchy à l'époque où les courses y étaient encore organisées

Après Fouchy nous sommes  montés vers le col du Bonhomme pour rejoindre  une spéciale du rallye de France 2014 derrière Frélan (Pays Welsh - Riquewihr, voir la vidéo du tracé ici et la vidéo prise à l'épingle de Frélan où nous sommes passé ici).  Puis ce fut le retour à Obernai par la route des vins, et arrêts dans les nombreux et magnifiques villages alsaciens pour remplir les coffres des voitures de vins locaux. En particulier une pause bien méritée a été organisée à Bergheim, surtout après les jardinages de certains dans le vignoble à la sortie de Riquewihr. 

ribeaugoutteLe départ de la spéciale Pays Welsh - Riquewhir (Rallye de France 2014)

 A la sortie de la spéciale qui en soit était déjà une épreuve en elle même, encore ne fallait-il pas se perdre ensuite dans les vignes au dessus de Riquewihr. Certains ont du se résoudre à emprunter quelques chemins de traverse sur la base de renseignements fournis par des autochtones chafouins....

desert vertDeux 2.7 RS et une 964 RS sont passées là !

Diapositive1 Présentation2

IMG_6260 site

IMG_6258 site
Après le jardinage dans les vignes .....,  une pose à Bergheim était la bien venue

Le soir, un dîner avec dégustation de vins locaux nous attendait au caveau de Vincent Goesel à Dorlisheim : bombance (Baecke Hoff de gibier), dégustation de vins de la maison, musique assortie par un accordéoniste du cru, le tout sans crainte des sortes d'ivresses légères que la maréchaussée réprimande sévèrement : retour à l'hôtel en bus.

CaveauL'abus d’alcool est dangereux pour la santé mais du Crément d'Alsace portant une étiquette du Club ne se refuse pas.

20161020_151036 site

Le lendemain matin une nouvelle fois sous un soleil éblouissant, nouvel enchaînement de routes magnifiques, par le col de Steige, celui d'Urbeis, celui du Bonhomme, et celui de La Schlucht. La Route des Crêtes avec des vues sur le Ballon d’Alsace, nous permettait d'arriver au Markstein et au col d'Amic pour finalement descendre dans la vallée et  terminer le rallye par un déjeuner champêtre à la ferme auberge Glashütte avant de nous séparer avec des souvenirs et des images plein la tête.

image 11En redescendant du col d'Urbeis

IMG_6279 sitePose au col de Steige

Diapositive1

Groupe de "Rouge Indien" dit "Guards red" dit encore "Signalrot" sur le sentier "des Cimes" 

Diapositive1 Diapositive2

Le Markstein vu de la route des crêtes, et ses hêtres en bordure

Diapositive1

Col d'Amic 

 Diapositive1

 Fontaine à la ferme auberge de la Glashütte 

Un grand merci à Marc Meyer et Yves Sibourg pour nous avoir guidé et fait découvrir la belle Alsace



Retour à la page précédente

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*