Les Routes des Jura

5, 6 et 7 septembre 2013

Vous n'avez rien à déclarer ?

Question toujours accompagnée d'un salut plus ou moins militaire par un douanier français ou suisse. Il y a quelques années nous l'aurions entendu 6 fois et nous aurions répondu – Rien M° le douanier

Et on peut imaginer que les postes traversés se téléphonent en s'inquiétant qu'un groupe de RS suivi par une 914 passe autant de fois la frontière franco-suisse, avec des mines réjouies, la tête penchée sur le même document fait de pages remplies de petits tableaux de chiffres et de lettres.

Arrêtons d'imaginer ce qu'aurait pu être la suite de cette affaire. Pour tous ceux qui l'ignoraient, j'en connais, Schengen est passé par là car la Suisse a signé cet accord en 2004. Les multiples passages de frontière, même par une "bande de Porsche" n'émeuvent pas plus les gabelous qu'un quidam entrant dans une banque suisse avec une drôle de valise. Vous avez dit valise ? Un de nos participants en a une plutôt d'époque… (voir la photo).

Tout ce préambule pour vous dire que les Miserez ont mis sur pied un rallye bien balancé, bien organisé, qui nous a fait découvrir beaucoup de choses et spécialement le charme du Jura.

Un des grands moments fut sûrement la marche en pleine chaleur (il a fait très beau), les autos étant abandonnées en pleine campagne (nous étions en Suisse), en essayant de suivre un guide paléontologue qui, après nous avoir fait pénétrer sous une grande tente, nous a montré des empreintes de pieds de dinosaure. 

Un autre pied, si vous permettez, a été la visite de Tag Heuer, fêtant les 50 ans de sa montre Carrera créée lors du célèbre rallye mexicain (étrange rencontre entre Porsche et Heuer sur cette appellation mythique). Le musée de l'usine est passionnant.

Au programme nous avions l'escalade de la côte des Rangiers où se déroule encore chaque année la course éponyme. En prime Jean-Marc nous a offert une démonstration magistrale de pilotage mais la rencontre avec un tracteur local lui a valu de la remonter une deuxième fois.

Assister à la fabrication d'un couteau suisse n'est pas commun. L'usine Wenger n'a plus de secrets pour nous et nous pouvons certifier que chaque couteau est essayé par un testeur professionnel. Quelle dextérité !

Les routes choisies par nos organisateurs ont beaucoup plu à nos RS qu'elles soient 2.7, 3.0 ou 3.6. La 914 de Pierre a suivi le rythme grâce à son moteur de …2.7 RS. Le mystère est levé sur la "santé" de son auto. La 0416 de Patrick fait maintenant partie de nos escapades et c'est un véritable régal de la voir rouler.

Les paysages du Jura sont uniques, les méandres du Doubs magnifiques, seule change leur nationalité.

Ces Routes des Jura resteront un très bon souvenir et si nous avions rencontré un douanier, nous lui aurions répondu : Bien sûr, M° le douanier que nous avons quelque chose à déclarer : nous emportons avec nous toute la fortune de détails et de soin que nos amis Sylvianne et Bernard Miserez  ont rassemblés pour nous offrir ce rallye original et très agréable.



Retour à la page précédente

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.