Modèle : 

M 491 prototype 2.8 RSR 0002

Numéro de châssis : 

911 360 0002

Couleur d'origine : 

Rouge Indien

Couleur actuelle : 

Argent aux couleurs de l'écurie Martini

Historique : 

Capture

La RS 0002 est une des deux premières 2.8 RSR appelée RS2 et aussi un des prototypes de la série des 2.7 RS, déjà gréée avec un moteur de 2.8 RSR. Elle est aussi souvent dénommée E42.
Son numéro de production est le n°102 3901 et son numéro de châssis initial est le 911 230 230 0841, lequel a été renommé 911 360 0002. Apparemment la coque n'a jamais été changé contrairement à RS 0001 qui a en a reçu une nouvelle après son crash au rallye de Pologne. Sa livrée d'origine est Rouge Indien.
Elle débute sa carrière au Porsche KG Racing Department et son numéro d'immatriculation pour les essais routiers est le LEO - ZA - 60.
Durant 1972/73 elle fait de nombreux essais et sert de test à homologation en groupe 4.
Elle est beaucoup utilisée en essais en tunnel pour vérifier les hypothèses aérodynamiques. Ces hypothèses ont été testées :

  • en soufflerie sur les deux années 1972 et 1973 avec E42
  • lors des essais de R2 au Castellet pendant l'hiver 72/73
  • à Zeltweg par E42 en course en Juin 1972 lors Mille Kilomètres du Osterreichring où elle termine, avec le numéro 5,10 ème pilotée par Waldegard et Stekkonig.

911 360 0002 est considérée comme étant la 1ère RSR fabriquée dans l'histoire de la marque. En effet dès Juillet 1972 l'auto apparaissait à Zeltweg en configuration 2.7 RS avec un spoiler en queue de canard (même s'il avait peu à voir avec la queue de canard que nous connaissons), des ailes élargies et un moteur de 2.8 L. La RS 0001 (# 911 360 0001) n'a été transformée en configuration RS qu'après son accident au rallye de Pologne (Juillet 1972), et sa réparation qui a débuté en septembre 1972.

Entre temps elle est devenue la voiture de Presse 'Martini' après l'accord signé entre Porsche et Martini en mars 1973. Après cet accord elle est passée en livrée Martini Racing.
Elle enchaine avec la Targa Florio sous le numéro 107 (en remplacement de R8 détruite par Pucci pendant les essais). A noter qu'elle est arrivée à la Targa Florio par la route, a servi de mulet pendant les essais privés, pour finir par participer à la course (certes avec le moteur de R8). Voir à cet égard l'article consacré à la Targa Florio dans la rubrique Retroviseur.
L'auto est ensuite vendue à Dunlop GB pour effectuée des essais de pneumatiques.
En 1974, elle est vendue par l'entremise de Peter Gregg à Dave White.
En 1975, de dernier la cède à Edgar Ramirez du Costa Rica.
10 ans après, elle est vendue à Diego Febles et reste au Costa Rica.
En 2012 Dave White, habitant alors Tampa en Floride, la rachète et le met en vente par l'intermédiaire de John Starkey à un collectionneur monégasque qui la cède la même année à un amateur français.

 

Revue de presse : 

L'auto apparait à plusieurs reprise dans la deuxième édition de la Bible de T Gruber/G Konradsheim. Notamment :

  • sur la photographie bien connue page 190 et 191
  • sur le rappel de la course de Zelweg page 274 et 275
  • sur le rappel de la course de la Targa Florio page 317

Sans compter l'article de notre site consacré à la Targa Florio 1973 dans la rubrique Rétroviseur.


Retour à la page précédente