Le rallye de Normandie 20 au 22 mai 2016

La Normandie en oubliant Deauville, Trouville et Beuvron sur Auge…

En dépit des pompes à essence à moitié vides, de la grève des capitaines de bac de la Seine Maritime (cela ne s’invente pas) nous avons tenu bon et maintenu notre Rallye de Normandie à la date où nous l’avions programmé. Les bons ingrédients d’un rallye touristique sont en général la mise en place d’un parcours original émaillé de sites curieux mais peu connus, une restauration de qualité et des hôtels hors normes. Le Rallye de Normandie, présentait toutes ces caractéristiques et nos participants nous ont fait savoir leur satisfaction au travers de nombreux mails.
Le rallye démarrait par un roulage sur l’ancienne piste des Essarts dont toutes traces de structure ont été rasées par des édiles zélés pressés de voir la ‘’nature’’ reprendre le pas sur les installations d’un circuit qui avait vu les premiers Grands Prix de France Aujourd’hui on peut parcourir quasiment complètement le circuit en empruntant trois routes départementales. Nous nous sommes arrêtés à la chicane de la ligne droite plongeant vers l’épingle du Nouveau Monde. Là, il y a 50 ans, disparaissait Jo Shlesser  au volant de sa Honda F1.

Guy Ligier et Jo Schlesser

Guy Ligier et Jo Schlesser

 

Jo Schlesser,  dans son Honda 8 cylindres avant son accident.

Jo Schlesser, aux Essart, dans sa Honda 8 cylindres avant son accident.

Aucune plaque ne vient rappeler le souvenir de ce grand pilote dont les initiales mêlées à celles de Jean Ligier ornent le capot de toutes les autos de la marque éponyme. Après un déjeuner fort agréable sur les bords de Seine près de Duclair, où nos voitures ont été saluées par un rayon de soleil, nous avons emprunté la route du marais Vernier connue par son alignement de maisons à toit de chaume. Cette route est un enchantement pour la vue et nous ramène à notre prime jeunesse où les nains et les princesses peuplaient ces lieux.

20160520_145328

 

Capture 3

La surprise de cette première journée fut la découverte du château de Mesnil-Geoffroy où la famille du Prince Kayali nous reçut aimablement et nous invita à les suivre dans leur demeure, certes classée monument historique, où les chambres et les salons ont vu passer tant de siècles et de personnalités. Beaucoup d’objets, aujourd’hui hors du temps, méritent une explication sur leur usage et leur utilité.

 DSCN3095site

  

Entouré d’un parc à la française de 10 ha, le domaine est célèbre par sa roseraie riche de 2900 rosiers de 2000 variétés différentes, son iriseraie de collection, son potager romantique agrémenté de volières regroupant des variétés de légumes anciens. Nos hôtes nous ayant exceptionnellement permis de garer nos autos devant le château, nous avons pu constater une fois de plus qu’elles n’abîmaient pas un tel décor…

 

Capture 2

 

L’étape du soir méritait le détour par Etretat. Le Dormy House, hormis le fait que l’accueil, le confort et la restauration sont irréprochables, offre le rare plaisir de voir sur 180° la mer sans quitter son lit ! Cet hôtel remarquable est à garder dans les tablettes et son adresse à diffuser sans modération aux amis.

 

20160521_093347 site

 

DSCN3140 site

 

La matinée du samedi, offrait pour ceux qui, respectaient le road book de Patrick, la découverte en détail d’une Porsche 918 rouge indien ‘’’option Weissach’’ parfaitement personnalisée par le Département Equipement de la marque. Illustration parfaite du vieux dicton romain ‘’suis ton road book et tu seras heureux’’ En a découlé la visite, toujours pour les bons élèves, de la mignonne petite chapelle de Fatouville-Grestain. A ce moment de votre lecture, vous êtes en train de penser que cette banale visite d’un site catholique n’apportait rien à ce rallye et pouvait être l’arrêt du premier chef scout venu et de sa chère patrouille. Et bien nenni… dans le cimetière attenant à la chapelle repose sous un cèdre un certain Jacques Lanzmann, poète et aventurier, auteur des principaux succès de notre Jacques Dutronc national, et juif de son état.

 La terre normande nous ayant démontré son œcuménisme, nous avons eu l’esprit d’à-propos pour proposer aux participants, dans le courant de l’après-midi, un concours de chant  basé sur les chansons de Jacques Lanzmann. L’équipage de Benoit et son fils Robert en 27 rs, venu des USA ont remporté le tournoi grâce à leur ‘’swing naturel’’.

Avant l’arrivée à l’hôtel du Petit Coq aux Champs le bien nommé, en plein bocage normand, nous avons suivi de petites routes empreintes de virages allant bien à nos autos qui nous ont fait suivre les méandres de la Seine en nous offrant des points de vue ‘’imprenables’’ grâce aux connaissances de la région du maître du road book. Le phare de Saint Simon est un de ceux-là, où l’on découvre à la fois le bien nommé (sic) pont de Normandie, l’estuaire de la Seine, le Havre et le Tréport.

  DSCN3156 site 2

 

Voilà encore un rallye réussi, fait de curiosités, de surprises et d’une extraordinaire convivialité illustrée par une soirée où le vieux Calvados a oublié d’être absent. Au sujet de la grève d’essence : nous en avons trouvé suffisamment pour rouler sans soucis  Concernant celle des capitaines de bac, nous avons emprunté les ponts qui eux n’étaient pas barrés par les  raffineurs locaux.

En somme un week-end de mai normal que certains par crainte d’un nouveau 68  ont eu tort de zapper. Comme quoi, la réussite sourit aux innocents qui ne croient pas aux alarmes de la radio et qui font fi des présentateurs défaitistes de la  télévision !

 

20160520_180158 site

 

                                                                                 L'AFTER

Un grand merci à Patrick qui a accueilli dans sa chaumière (toit de chaume garanti) pour le repas du dimanche midi, quelques équipages ayant eu envie de prolonger le rallye de Normandie.
Un second grand merci à Patrick pour nous avoir fait découvrir une part de Normandie en dehors des sentiers battus.
Un troisième grand merci à Patrick pour avoir créé un road book aussi précis.
Enfin un dernier grand merci à Eric pour avoir fait rouler son extraordinaire Porsche 918 dans la région du Havre en ces temps troublés.

 

Capture 
                                                               La plus belle 964 RS du rallye de Normandie



Retour à la page précédente

Commentaires:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*